Être Make-Up Artist Cinéma & Télévision

Interview de Catherine Pervilhac


Être Make-Up Artist Cinéma & Télévision

À 20 ans, elle dirigeait déjà le service maquillage & coiffure de l’Opéra de Lyon. Depuis, Catherine Pervilhac a fait du chemin, elle a délaissé le monde du spectacle vivant et lyrique au profit du Cinéma et de la Télévision. Aujourd’hui, elle collabore avec de grands réalisateurs et sur de nombreux téléfilms, séries et films publicitaires. On profite de son passage à l’école Peyrefitte Make-Up où elle est intervenante pour en savoir plus sur les ficelles du métier de Make-Up Artist !

 

 

Hello Catherine, comment as-tu réussi à t’imposer en tant que maquilleuse dans le monde du Cinéma et de la télévision ?

 

Catherine : « Avec de la persévérance, un enthousiasme et une bonne humeur à toute épreuve ! »

 

Avec qui as-tu collaboré ces dernières années ?


Catherine : « J’ai eu la chance de travailler avec de grands réalisateurs (Claude Chabrol, Nicolas Vannier, Olivier Marchal, Benoit Jacquot, Jean Becker...). Je travaille également sur de nombreux téléfilms et séries pour la Télévision (Kamelott, Cassandre, Cherif, Insoupçonnable, Un si grand Soleil…) et pour des films publicitaires (Lancôme, Guerlain, Sisley, Clarins, …). »

 

Quels sont tes conseils pour nouvelle génération de Make-Up Artist ?

 

Catherine : « Le métier de maquilleur attire et fait rêver, les offres de postes sont peu nombreuses et peuvent s’avérer très différentes selon l’endroit où on exerce. L'objectif en fiction est de rendre les personnages crédibles. Cela nécessite de travailler en étroite collaboration avec le réalisateur, le costumier, le chef opérateur et le cadreur. Aussi, je conseille de travailler avec précision, délicatesse, de savoir s’adapter et d’interpréter la demande du réalisateur. Il faut également être créatif, curieux et savoir s’adapter aux situations et à son environnement. »

 

Comment percer dans le monde du Cinéma et de la Télévision ?

 

Catherine : « Il faut démarcher les boites de production, avoir de la rigueur, savoir se remettre en question et s’adapter aux nouvelles technologies. Il faut indéniablement se rendre disponible et mobile… le tout avec le sourire et de la bienveillance ! »

 

Pourquoi as-tu choisi d’enseigner à l’école Peyrefitte Make-Up ?

 

Catherine : « Pour la qualité de l’enseignement et le fait de collaborer avec Sylvie Darphin, une directrice bienveillante et très professionnelle. La différence Peyrefitte Make-Up, c’est la richesse des intervenants, nous venons tous de milieux artistiques différents, c’est une valeur ajoutée pour les élèves. »

 

Comment se déroule l’un de tes cours « type » ?

 

Catherine : « J’interviens depuis 2006 à l’école Peyrefitte Make Up avec toujours autant d’enthousiasme. Je propose des cours « Ombres et Lumières », maquillage cinéma /TV HD et le vieillissement (pour le cinéma).Je présente tout d’abord le sujet de mon cours du jour, puis je commence toujours par une démonstration en prenant au hasard un élève qui accepte d’être « modèle ». Je prends le temps de répondre aux différentes questions et ensuite je les mets en pratique. Les élèves doivent refaire le maquillage dans un temps limité en fonction de la morphologie de la personne qu’ils vont maquiller… Plus ils pratiquent, meilleurs ils seront ! »

 

Merci Catherine Pervilhac ! 

Pour découvrir les formations Make-Up, c'est par ici.


 

 



Article précédent